Académiciens

Mireille Delmas-Marty

 

L'académicien

En quelques mots

Carrière

Oeuvres

Travaux académiques

Discours et conférences

Collège de France

 

Retour aux membres

Présentation
Retour au sommaire du site ASMP - Académie des Sciences Morales et Politiques
Retour sommaire

Carrière


Après des études de droit à Paris, Mireille Delmas-Marty a obtenu son Doctorat (1969), puis l'Agrégation de droit privé et sciences criminelles (1970).

Sa carrière de professeur, après trois années comme assistante à la Faculté de droit de Paris (1967-1970), l'a conduite à enseigner dans les universités de Lille II (1970-1977), Paris XI (1977-1990) et Paris I (1990-2002). Membre de l'Institut universitaire de France (1992-2002), elle a été élue au Collège de France où elle occupe, depuis 2002, la chaire « Études juridiques comparatives et internationalisation du droit ». Cette carrière revêt aussi une portée internationale, puisque Mireille Delmas-Marty a été professeur invitée dans la plupart des grandes universités européennes, ainsi que, notamment, aux États-Unis, en Amérique Latine, en Chine, au Japon et au Canada.

Outre ses enseignements, Mireille Delmas-Marty s'est consacrée à la recherche, au sein de l'École des Hautes études en sciences sociales et de l'Association de recherches pénales européennes qu'elle a créée, puis de l'UMR de droit comparé (Université de Paris 1/CNRS) qu'elle a dirigée de 1997 à 2002. Elle dirige, depuis 1984, la Revue de science criminelle et de droit pénal comparé et participe au comité de rédaction de diverses revues juridiques tant nationales (Archives de Politique criminelle, Revue trimestrielle des droits de l'homme) qu'internationales (European Journal of Crime, Criminal Law and Criminal Justice et Journal of International Criminal Justice).

Enfin, Mireille Delmas-Marty a assumé des missions d'expert, notamment : auprès du Président de la République, par exemple pour la révision de la Constitution en 1992 ; auprès du Ministre de la Justice, pour la réforme du Code pénal en 1981 et pour la réforme de la procédure pénale en 1988 ; auprès de l'Union européenne, dans le cadre du projet pénal dit Corpus Juris (1996-1999) et du comité de surveillance de l'Office de lutte anti-fraude (1999-2005 ; et auprès du Procureur de la Cour pénale internationale en tant que conseiller spécial (2011-2015).

 

Voir son CV détaillé

Présentation des travaux

Collège de France