Académiciens

Lucien Israel

 

L'académicien

En quelques mots

Carrière

Oeuvres

Travaux académiques

Discours et conférences

 

Retour aux membres

Présentation
Retour au sommaire du site ASMP - Académie des Sciences Morales et Politiques
Retour sommaire

En quelques mots

Combattre d' abord, dans l'urgence de tous les jours, sous le regard de ceux qui se sentent menacés et qui décident de nous faire confiance, contre l'adversité. On ne croise pas, on ne soutient pas ce regard impunément. Il oblige peu à peu à sortir de soi-m'me, à devenir meilleur, à viser l'excellence. Il oblige à traquer en soi toute paresse, toute routine, toute facilité et à se donner tous les moyens de répondre à la haute et troublante demande : "Je vous confie ma vie, faites pour le mieux". Et force m'a été de constater que tout n'est pas toujours fait pour le mieux, que beaucoup de cancers sont traités avec une sorte de fatalisme, de détachement, voire de défaitisme. Chaque cas de cancer est une guerre. Le cancer ne s'arrête jamais de lui-même, ne faiblit pas, mais eu contraire perfectionne ses armes et augmente son agressivité avec le temps. Si l'on n'y prend pas expressément garde, il a un coup d'avance dans toutes les parties. Il est toujours plus loin qu'on ne voudrait et plus loin qu'on ne croit. Si on veut le contenir, le maîtriser, gagner la partie, il faut prendre l'initiative et la conserver, assurer la sécurité à long terme, ne pas crier victoire trop vite et garder des troupes fraëches en réserve: l'ennemi doit 'tre traqué partout où il se trouve et, car il est passé maëtre dans l'art de se dissimuler, partout où il pourrait se trouver.

(Lucien Israèl, avant-propos de Destin du cancer, 1997)