Académiciens

Thierry de Montbrial

 

L'académicien

Carrière

Oeuvres

Travaux académiques

Discours et conférences

Liens

 

Retour aux membres

Présentation
Retour au sommaire du site ASMP - Académie des Sciences Morales et Politiques
Retour sommaire

Carrière

Ancien élève de l'Ecole polytechnique, ingénieur au corps des mines, Docteur of Philosophy in Economics de l'Université de Berkeley (Californie), Thierry de Montbrial a créé l'Institut français des relations internationales (IFRI) en 1979 et la World Policy Conference en 2008.

Il est professeur émérite au Conservatoire national des arts et métiers où il a été titulaire de la chaire Économie appliquée et relations internationales de 1995 à 2008. Il a également été professeur titulaire à l'École Polytechnique dont il a présidé le département des Sciences économiques entre 1974 et 1992.
Il a également enseigné à l'université de Paris IX-Dauphine, à la faculté de droit et des sciences de Nancy, ainsi qu'à l'Institut français du pétrole (1969-1979) et à l'Institut d'études politiques de Paris.
Il est professeur invité à la Faculté des relations internationales de l'université de Pékin.

Thierry de Montbrial a exercé la fonction de chargé de mission au service économique du commissariat général au Plan (1970-1973), avant d'être, de 1973 à 1979, directeur du Centre d'analyse et de prévision du ministère des Affaires étrangères, qu’il avait été chargé de mettre en place par le ministre des Affaires étrangères de l’époque, Michel Jobert.
Entre 1993 et 2001, il a été le premier président de la Fondation pour la recherche stratégique.
Il est président du Centre franco-autrichien pour le rapprochement économique en Europe (depuis 1985).
Il siège au Conseil de plusieurs institutions et entreprises internationales. Il est notamment membre du conseil consultatif international de Lafarge et du conseil d’administration de Capgemini.

Créateur du très fameux rapport annuel RAMSES de l'Ifri qu'il codirige depuis 1983, Thierry de Montbrial a été Président du comité éditorial de la Revue des Deux-Mondes (1992-1994).
Il est également éditorialiste-associé au quotidien Le Monde (2002-2010), après avoir été éditorialiste au Figaro de 1989 à 2001, où il a été membre du Comité éditorial.
Il dirige depuis 1979, la revue Politique étrangère et appartient aux comités de rédaction des revues Commentaires, The International Economy, Foreign Policy et Russia in Global Affairs.
Thierry de Montbrial a publié de nombreux ouvrages, dont certains sont traduits en plusieurs langues et a participé à de nombreux travaux collectifs.

Dans le domaine académique, il est notamment membre du comité consultatif de l’Institute for International Economics, IIE, Washington, et du Carnegie Moscow Center, du conseil consultatif du Standford Institute for International Studies, et du comité de rédaction de Russia in Global Affairs, Moscou.
Thierry de Montbrial a été élu à l'Académie des Sciences morales et politiques en Juin 1992. Il a été élu président de cette Académie pour l’année 2001 durant laquelle il a également été président de l’Institut de France.
Il est membre fondateur de l’Académie des technologies et membre de nombreuses académies étrangères : l'Academia Europaea (élu en 1993), l'Académie royale de Belgique (élu en 1996), l'Académie Royale Suédoise des Sciences de l'Ingénieur (élu en 1999), l'Académie roumaine (élu en 1999), l'Académie des Sciences de Russie (élu en 2003), Académie des Sciences de Moldavie (élu en 2006), Académie des Sciences de Bulgarie (élu en 2006).

Titulaire de nombreuses décorations françaises, plusieurs ordres nationaux lui ont été décernés par des gouvernements étrangers (Autriche, Pologne, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Roumanie, Brésil, Japon, Russie).
Il est titulaire du Prix Georges Pompidou pour l'année 2002 et a reçu le Grand Prix 2003 de la Société de géographie pour l'ensemble de son œuvre.
Il est docteur Honoris Causa de l'Académie roumaine d'Études économiques (1996); de l'Académie des sciences d'Azerbaidjan (2002); de l'Université de Brasov, Roumanie (2003); de l'Université de Galatasaraÿ, Istanbul (2004); de l'Université de Chisinau de Moldavie (2005); de l'Institut d'État des relations internationales (MGIMO) de Moscou (2007) ; de l’Université de Bucarest (2011) ; de l'Université « A.I. Cuza » de Iasi, Roumanie (2014) et de l'Université « Kliment Ohridski » de Sofia, Bulgarie (2017).